Achèvement des travaux de la 2ème édition de l’Université d’été de l’AMDH Europe

La montée inquiétante des politiques xénophobes et néolibérales en France et en Europe continue de remettre en cause les droits les plus élémentaires et détruit les acquis historiques en termes de lutte contre le racisme et contre les politiques d’isolement et d’exclusion. Ces dernières ont eu traduction factuelle en France : les populations issues de l’immigration.

Il devient donc nécessaire et urgent de soutenir toute lutte antiraciste et de faire face à tout traitement dégradant à l’égard des populations immigrées, réfugiées ou exilées défendant ainsi les principes fondamentaux et indivisibles des droits humains.

L’AMDH Europe a donc choisi pour thème de sa 2ème Université « L’immigration et luttes antiracistes. Défis et perspectives » afin d’élargir notre champ d’action et débattre des problématiques se posant aussi bien en France qu’au Maroc, et aussi pour garantir une place de formation et d’auto-formation autour de la question de l’immigration et des droits de ses populations. Plusieurs ateliers et formations animés par des intervenant.e.s internes et externes ont donc eu lieu pour permettre une meilleure compréhension des enjeux liés aux droits des populations issues de l’immigration

Aussi et dans le cadre du 40ème anniversaire de l’AMDH, les positions de notre Association par rapport aux violations des droits de l’immigration ont été rappelées et ont permis, à travers des discussions riches, de dresser des liens entre les luttes de l’immigration en Europe et dans les pays du sud.

L’université d’été a été aussi l’occasion de faire le point sur le fonctionnement des sections européennes de l’AMDH et d’élaborer des pistes d’évolution ainsi que les perspectives de notre action en Europe. Cette université a aussi été un moment de convivialité permettant de renforcer les liens entre nos militant.e.s et des différentes sections représentées.  

L’AMDH Europe tient donc à :

– Réaffirmer, à l’occasion de son 40ème anniversaire, son attachement aux valeurs des droits humains tels qu’ils sont universellement reconnus ;

– S’indigner face à l’ampleur que prennent certains régimes et mouvements réactionnaires et xénophobes partout dans le monde dont les états européens;

– Alerter l’opinion publique sur les conséquences graves des politiques néolibérales et néocolonialistes sur la paix internationale, l’environnement et le développement social ;

– A Saluer l’ensemble des participant-e-s et des membres qui ont veillé à l’organisation et la tenue de l’Université d’été ;

– A exprimer sa solidarité avec Saïd Bouamama, qui a été parmi nous et a animé un atelier riche en informations sur l’histoire de l’immigration, et à dénoncer toutes les répressions qu’il subit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *