D’après le quotidien marocain Akhbar Al yaoum, le ministre conseiller de l’ambassadeur français au Maroc M. Ludovic Pouille s’est réuni avec quelques membres mouvement du 20 février et certains représentants des jeunesses de partis. Une source ayant participé à la rencontre explique que M. Pouille a salué le discours du Roi et a prévenu les jeunes du danger que constituerait le transfert des manifestations dans les quartiers populaires que voudraient Annahj Addimocrati (Voie démocratique : marxiste) et Al Adl Oual Ihssane (Justice et Bienfaisance : islamiste).

Le conseiller presse de l’ambassade a, pour sa part, confirmé la réunion ainsi que les propos élogieux à l’égard du discours du Roi mais a infirmé les autres propos.

L’association Les amis de l’AMDH-Paris considère, pour sa part, que les autorités françaises sont très conciliantes à l’égard des dirigeants des pays qui servent les intérêts économiques français et avec lesquels ils entretiennent des relations politiques privilégiées comme en Tunisie (avant la chute de Ben Ali) et au Maroc. D’ailleurs, les dirigeants français n’hésitent pas à défendre les “ouvertures” minimes initiées par le régime marocain sans dénoncer les violations des droits humains commises, par exemple : le maintien en détention de plusieurs détenus politiques, la répression de plusieurs manifestations, la mort de Chaib à Sefrou, etc.

Nous dénonçons cette ingérence des autorités françaises dans les affaires marocaines ainsi que le soutien, sans failles, apporté au régime marocain. Nous appelons également les organisations françaises à dénoncer l’ingérence de leur pays qui rappelle de très mauvais souvenirs au peuple marocain. Par conséquent, nous annonçons notre participation au rassemblement du mercredi 30 mars, anniversaire de la signature du traité de Fès instaurant l’occupation française en 1912, à 18h devant le quai d’Orsay organisé par le « comité marocain de suivi du 20 février » dont notre association est membre.

Les amis de l’AMDH-Paris condamne la diabolisation des deux organisations marocaines « Annahj » et « Adl wal ihssan » et réaffirme son soutien au mouvement du 20 Février ainsi qu’à toutes les forces démocratiques et progressistes marocaines qui luttent contre toutes les formes d’injustice, pour un Etat de droit, pour la démocratie et la liberté.

Le bureau de l‘association des ami(e)s de l’AMDH/Paris

Version PDF


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.